Mesurer et maîtriser l’hygrométrie dans les musées

Impression Ecran
Enregistreur de température

Ne pas maîtriser l’humidité et la température ainsi que leurs variations dans les musées peut avoir un effet désastreux et très rapide sur la conservation des œuvres. En effet, des variations brusques de la température ou de l’hygrométrie peuvent faire apparaitre des fentes, des soulèvements,  des cassures, moisissures, déformations… Les objets en général les plus sensibles à ses variations sont ceux faits sur bois : sculptures, peintures sur bois, marqueterie, parchemins, instruments de musique, outils… Les causes de ses variations peuvent avoir plusieurs origines :

  • Les saisons : en générale ce sont des variations lentes
  • Les visiteurs : fluctuations quotidiennes de la température et de l’humidité relative
  • Les déplacements : prêts d’œuvres, transport…

L’humidité : Qu’est-ce que c’est ?

On distingue plusieurs notions pour quantifier l’humidité. Mais de façon générale pour mesurer et maîtriser l’humidité d’une pièce, on parlera d’Humidité Relative (HR). Cette Humidité Relative correspond à la quantité d’eau sous forme de vapeur dans l’air par rapport à ce que l’air pourrait contenir au maximum (saturation) à une température et une pression donnée. Elle peut varier entre 0 et 100%.
%HR = Quantité eau dans l’air x 100
Eau à saturation

Air sec Air moyennement humide Air humide
HR < 35% 35% < HR < 65% 65% < HR

L’humidité relative d’une pièce varie en fonction de la température de celle-ci. En effet, plus l’air est chaud plus la quantité d’eau qu’il peut contenir est importante et donc plus l’humidité relative baisse. La température à laquelle le taux d’humidité est de 100% est appelée Point de Rosée.

Quelle humidité me faut-il ?

Il est très difficile de faire des généralités sur le taux d’humidité relative d’une pièce d’un musée. Cela dépend surtout des objets que l’on y conserve. De façon générale, pour une température de 20°C, il faut garder une humidité entre 45% et 56%. Ce qu’il faut surtout essayer de faire, c’est de conserver une hygrométrie constante au cours de la journée et éviter les variations trop rapides.
Ensuite, selon le type de matériaux, on peut distinguer plusieurs niveaux d’humidité relative recommandés, pour une température de 20°C :

Métal (corrosion), roche, céramique 0 à 45%
Verre sensible 42 à 45%
Fossiles 45 à 55%
Bois, papier, textile,… 50% à 65%

Comment mesurer l’humidité relative ?

Il existe plusieurs appareils permettant de mesurer l’hygrométrie ou l’humidité relative et on retrouve ces instruments sous différents noms : hygromètre, thermo-hygromètre, hygrographe, enregistreur d’humidité… Le choix d’un d’hygromètre va dépendre  des besoins que l’on a et il peut être nécessaire de disposer de plusieurs types selon les besoins ou le lieu d’utilisation.

Afficheur température et hygrométrieL’afficheur de température et d’hygrométrie : permet de savoir instantanément la température et l’hygrométrie. Très pratique dans une pièce d’accueil ou pour faire un contrôle ponctuel. Très souvent, ils permettent aussi d’afficher les valeurs maximum. Un afficheur grand écran facilité la lecture.
Avantages : économique, simple
Inconvénients : impossibilité de détecter les variations et leurs causes, peu précis

hygromètre tout en unL’hygromètre ou psychromètre : permet des mesures ponctuelles à des endroits précis. Ils sont portables et permettent de contrôler rapidement l’hygrométrie en tout lieu. Ils sont en général plus précis que les afficheurs
Avantages : précis, portable, lecture rapide, coût modéré
Inconvénients : pas d’enregistrement

Enregistreur à disqueL’enregistreur à disque (hygrographe) : permet en général d’enregistrer pendant 7 jours de suite sur un disque les valeurs d’humidité. Certains modèles enregistrent aussi la température en même temps (tracé de couleur différente).
Avantages : Enregistrement des variations, facilité de lecture
Inconvénients : assez cher, penser à changer le disque et les stylos, achat de consommables, archivage papier

Enregistreur USB température humiditéMini enregistreurs : Enregistrent les données d’hygrométrie que l’on peut après transférer sur un ordinateur. La miniaturisation permet de les disposer de façon discrète dans chaque pièce.
Avantages : grande capacité de stockage, petites dimensions, coût faible
Inconvénients : nécessite un relevé périodique, afficheur petit, pas d’alarme

Enregistreur de température et d'hygrométrie sans filEnregistreur sans fil : solution très pratique qui permet de centraliser plusieurs afficheurs depuis un ordinateur pour faire de l’enregistrement, des alarmes (email, SMS…), du relevé temps réel.
Avantage : pas besoin de relever les enregistreurs, alarmes, grande précision
Inconvénient : assez cher au départ


L'article n'est pas encore noté. Donnez votre avis.